lundi 19 décembre 2011

Vitrines de Noel 2011 en 3D et Paris Panorama

A chance to view some of the beautiful shop windows in Paris : Vitrines de Noel 2011 en 3D


If like me you don't have the red and green glasses, then disable the 3D view to more clearly view.

If you need more of a Paris fix - have a look at this: Paris - panorama | © gillesvidal - photographe.

Amusez-vous!

mercredi 14 décembre 2011

Learning French: Jeux de lettres interactifs



Révisez et améliorez votre orthographe grâce à cinq jeux de lettres interactifs sur le site de TV5Monde.   Ces exercices sont en partenariat avec le CCDMD.  Le CCDMD est un centre de production de ressources, notamment en amélioration du français, conçues à l'intention du personnel enseignant et des élèves du réseau collégial du Québec.

The CCDMD site is extremely rich in interactive activities for les autodidactes but it can be overwhelming.  I have found the interface on TV5Monde more attractive. The Maison de la Francité (Belgium) has also just added some CCDMD exercises and like TV5Monde provides a more appealing interface.  The range of exercises it offers differs from those on TV5Monde, so I recommend checking out both sites.

Which of these games do you find useful?

Liens:

lundi 12 décembre 2011

La radio de Noël en direct sur Internet



Radio Neige-Folle (www.neigefolle.com: La toute première radio Internet dédiée à la musique de Noël francophone. Radio *Neige-Folle* est une radio diffusant les classiques de Noël français, canadiens-français et québécois. C'est un retour aux chants de Noël de notre enfance et de celle de nos parents et grands-parents.


Merci à Jennie pour ce lien.


Hôtel des Caravelles : les paroles en vidéo


Even if one is not a fan of Julien Clerc this is a good way to practice one's French comprehension.

dimanche 11 décembre 2011

dimanche 4 décembre 2011

VIEILLIR selon Bernard Pivot

Extrait de son livre paru en avril  2011 : Les mots de ma vie
J'ai acheté ce livre en France. La lecture duquel est pour moi un pur moment de plaisir.
    
Vieillir, c’est chiant. J’aurais pu dire : vieillir, c’est désolant, c’est insupportable, c’est douloureux, c’est horrible, c’est déprimant, c’est mortel. Mais j’ai préféré « chiant » parce que c’est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste. 

Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira. Non, ce n’est pas vrai qu’on vieillit dès notre naissance. On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant. On était bien dans sa peau. On se sentait conquérant. Invulnérable. La vie devant soi. Même à cinquante ans, c’était encore très bien. Même à soixante. Si, si, je vous assure, j’étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme. Je le suis toujours, mais voilà, entre temps – mais quand – j’ai vu dans le regard des jeunes, des hommes et des femmes dans la force de l’âge qu’ils ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la marge. J’ai lu dans leurs yeux qu’ils n’auraient plus jamais d’indulgence à mon égard. Qu’ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables. Sans m’en rendre compte, j’étais entré dans l’apartheid de l’âge.
         
Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants. « Avec respect », « En hommage respectueux », Avec mes sentiments très respectueux ». Les salauds! Ils croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein de respect? Les cons! Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme une citation à l’ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus! 

Un jour, dans le métro, c’était la première fois, une jeune fille s’est levée pour me donner sa place. J’ai failli la gifler. Puis la priant de se rasseoir, je lui ai demandé si je faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué. « Non, non, pas du tout, a-t-elle répondu, embarrassée. J’ai pensé que… » Moi aussitôt : «Vous pensiez que…? -- Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça vous ferait plaisir de vous asseoir. – Parce que j’ai les cheveux blancs? – Non, c’est pas ça, je vous ai vu debout et comme vous êtes plus âgé que moi, ç’a été un réflexe, je me suis levée…-- Je parais beaucoup beaucoup plus âgé que vous? –Non, oui, enfin un peu, mais ce n’est pas une question d’âge… --Une question de quoi, alors? – Je ne sais pas, une question de politesse, enfin je crois…» J’ai arrêté de la taquiner, je l’ai remerciée de son geste généreux et l’ai accompagnée à la station où elle descendait pour lui offrir un verre. 

Lutter contre le vieillissement c’est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien. Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l’amour, ni à la sexualité, ni au rêve. Rêver, c’est se souvenir tant qu’à faire, des heures exquises. C’est penser aux jolis rendez-vous qui nous attendent. C’est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l’utopie. La musique est un puissant excitant du rêve. La musique est une drogue douce. J’aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l’adagio du Concerto no 23 en la majeur de Mozart, soit, du même, l’andante de son Concerto no 21 en ut majeur, musiques au bout desquelles se révéleront à mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l’au-delà. 

Mais Mozart et moi ne sommes pas pressés. Nous allons prendre notre temps. Avec l’âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement. Nous ignorons à combien se monte encore notre capital. En années? En mois? En jours? Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital. Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération. Après nous, le déluge? Non, Mozart.

vendredi 2 décembre 2011

Learning French: New Caledonia - August 2012

This year Anne-Marie and I had the pleasure of attending a two week programme at Centre de Rencontres et d'Echanges Internationaux du Pacifique (CREIPAC) in Noumea. It was my first time doing a linguistic stay in New Caledonia but it was Anne-Marie's third. 


We had the pleasure of meeting 5 other Australiennes d'un certain âge.  It was a fun group who all enjoyed a passion for the language and travel. There were different accommodation options available: hotel, apartment and homestay. I chose the homestay, as did Anne-Marie, as I feel that this is the best way to progress my French. I had a wonderful family and hope to go back and stay with them again. Next year they will come and stay with me in Adelaide. Ghislaine, our teacher was wonderful. The activities were always interesting and fun. Grammar, vocabulary, cultural input and pronunciation were all interwoven into lessons and covered as needed when needed. This kept the information relevant and timely. There is a lot of student involvement with plenty of chance to refine your conversation skills.

    
In 2012 CREIPAC is offering a 3 week course of 45 hours lessons for advanced students.  The course will be on from 6 to 24 August 2012. (74,500 CFP about AUD$840). Accommodation and airport transfers are extra and can be arranged through CREIPAC.

Anne-Marie and I are both hoping to attend in August 2012. If you have more questions that you think either of us can help with please do not hesitate to contact us. If you wish to proceed, you will need to enrol on the CREIPAC website.  

If there are sufficient numbers we may be able to approach a travel agent for a group discount for our flights. Please therefore let us know if you are enrolling.

For more information and to enrol: www.creipac.nc


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...